Conteners
Conteners Réseau artistique mobile
2005
Radio
Présentation

Installation onirique, mots d’A renvoie à la mémoire associative, aux arrières mondesdes espaces de simulations stratégiques. Les espaces relationnels où l’homme simule et dissimule sans cesse ; et où paradoxalement, il est toujours exposé. Soit l’art et les espacesstratégiques que sont le sexe, la guérilla. mots d’A est un jeu de stratification sonore et visuelle des gestes et mots qui précèdent...mots de séduction, de mise en garde, de confirmation de l’accord, mots codés. Mots à travers lesquels se dissimulent le cœur de l’armure, la chair de l’écorce, l’intérieur du fruit :l’inaltérAble désir de possession. Au travers d’un « trou », l’œil espionne deux corps qui se dérobent du regard plus qu’ils ne semontrent. Une simulation chorégraphique des préliminaires. Mais lesquels ? Autour, les mots et sons voyagent et habillent l’intention avant le passage à l’acte : sexuel, militaire,terroriste. Avant la pénétration, le débarquement, la conquête... Film vidéo projeté à l’intérieur d’une structure d’acier en forme de canon de fusilsur un « mille-feuille » de supports transparents. mots d’A est accompagné d’une installation sonore spatialisée mêlant des messages codés de radio Londres,des ambiances mélodiques et des sons concrets. Un jeu polyphonique où 8 voix, « trio à cordes » et sons électroacoustiquess’interpénètrent et articulent attente (du désir ou de l’après), tension (de l’action ou de son inhibition) et implosion. En lien avec cette installation, j’ai construit une performance sur les préliminaires, les actes« préambules », et tous nos rituels de préparation ...